www.naudrh.com

Questions/réponses sur la gestion administrative des Ressources Humaines dans la FPT
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Congés des Profs de musique dans vos collectivités ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
célinette



Nombre de messages : 14
Date d'inscription : 05/06/2008

MessageSujet: Congés des Profs de musique dans vos collectivités ?   Lun 8 Nov - 11:08

Bonjour,

Je suis tombée ce matin sur ce document qui risque de faire des vagues dans les écoles de musique et surtout la notre :

"Les enseignants en poste dans les conservatoires municipaux ou intercommunaux ne peuvent pas bénéficier des mêmes vacances scolaires que les enseignants de la fonction publique d’Etat.

Par dérogation au régime général, la durée hebdomadaire de travail des agents appartenant aux cadres d’emplois des professeurs d’enseignement artistique, assistants et assistants spécialisés d’enseignement artistique est fixée à 16 heures pour les professeurs et à 20 heures pour les assistants et les assistants spécialisés, sans possibilité de réduction ou d’annualisation par l’organe délibérant, même pour tenir compte des vacances scolaires entraînant la fermeture de l’école où travaille un agent (CA Bordeaux 9 juil. 2001, «Cne de Talence »). En revanche, aucune disposition dérogatoire relative aux congés annuels ne figurant dans leur statut, ces agents entrent dans le droit commun fixé par le décret n° 85-1250 du 26 novembre 1985 relatif aux congés annuels des fonctionnaires territoriaux.
" La gazette des communes 01/09/2010.

Dans notre conservatoire, les enseignants sont payés sur 16h ou 20h suivant leur grade et ne travaillent pas durant les vacances scolaires, leur temps de travail n'est pas non plus annualisé. Donc c'est plus un bon plan pour eux.
Mais voila, d'après ce document on est totalement hors la loi, mais il semble que cela soit courant.

Comment cela se passe-t-il dans votre collectivité ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
célinette



Nombre de messages : 14
Date d'inscription : 05/06/2008

MessageSujet: Re: Congés des Profs de musique dans vos collectivités ?   Mar 9 Nov - 10:16

Apparemment personne n'a de profs de musique dans sa collectivité confused
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
colargol



Nombre de messages : 765
Date d'inscription : 20/04/2009

MessageSujet: Re: Congés des Profs de musique dans vos collectivités ?   Mar 9 Nov - 13:02

Oh que si !!! et pas mal de contentieux sur les bretelles en prime !
Voici ci-joint une note rédigée par une juriste que nous avions missionné pour faire le point sur les obligations statutaires des PEA et ASEA.
Le statut prévoit de leur appliquer le régime normal des congés de la FPT mais en précisant que leur temps de travail effectif ou obligation de service n'est pas limitée aux 20 et 16 heures inscrites dans leur statut.
Cordialement

le 19/07/2010

Temps de travail des PEA, ASEA, AEA

Les enseignants artistiques sont chargés selon leur spécialité et leur formation, sous l’autorité du directeur d’établissement, d’enseigner la musique, la danse ou encore les arts plastiques.
Ils sont tenus d’accomplir leurs obligations durant la durée hebdomadaire de service fixée par les statuts particuliers de leur cadre d’emplois. Cependant encore faut-il déterminer les activités prises en compte au titre de leurs obligations de service afin de définir les missions susceptibles de leur être imposées dans le cadre de leur temps de travail.

*Notion de temps de travail effectif
Au terme de l’article 2 du décret du 25 août 2000, le temps de travail effectif est « le temps pendant lequel les agents sont à la disposition de leur employeur et doivent se conformer à ses directives, sans pouvoir vaquer librement à des occupations personnelles ».

I) Régime obligatoire

Les statuts particuliers des cadres d’emplois d’enseignants artistiques fixent une durée de service hebdomadaire dérogatoire aux autres agents territoriaux.
**Professeurs territoriaux d’enseignement artistique : La durée du service hebdomadaire est de 16 heures (art. 2 décret n°91-857 du 2 sept. 1991).

**Assistants territoriaux d’enseignement artistique: La durée du service hebdomadaire est de 20 heures (art. 2 décret n°91-859 du 2sept. 1991).

**Assistants territoriaux spécialisés d’enseignement artistiques : La durée du service hebdomadaire est de 20 heures (art. 2 décret n°91-861 du 2sept. 1991).

Il n’est pas possible de déroger aux régimes d’obligation de service fixés par les statuts particuliers. A ce titre, la jurisprudence a été amenée à préciser que la collectivité ne peut :
- ni imposer une durée hebdomadaire de service différente de celle prévue par les statuts (CAA Bordeaux 9 juillet 2001),
- ni procéder à une annualisation de leur temps de travail (CE 13 juillet 2006).

II) Activités exclues de leurs obligations de service

Certaines activités ne constituent, selon la jurisprudence, ni une obligation de service hebdomadaire, ni l’accessoire nécessaire d’une telle obligation. Ainsi, le temps consacré à ces activités sera constitutif d’heures supplémentaires ouvrant droit à indemnisation.

L’ensemble de ces activités n’a pas été défini. En revanche, nous pouvions affirmer encore récemment que les heures consacrées à la participation à des concerts ne peuvent être imputées sur le temps statutaire de service. Et ce, y compris si il s’avère que le concert a été organisé par la Collectivité (CAA Nancy 26 février 2009).
Depuis lors, le Conseil d’Etat a de nouveau statué sur la question de la possibilité d’inclure ou non le temps consacré à la participation à un concert dans le temps de travail. Les juges ont alors énoncé que la participation à un concert organisé par l’employeur territorial ne constitue ni une obligation de service, ni son accessoire indispensable dès lors que le concert n’a pas pour objet « de permettre aux élèves des conservatoires et à leurs professeurs de pratiquer la musique en public pour valoriser l’enseignement dispensé » (CE 26 mai 2010).

Une nuance a donc été introduite en fonction de l’objet du concert. Il semble aujourd’hui que la participation à un concert, organisé par la collectivité, dont l’objet est la valorisation de l’enseignement dispensé aux élèves soit constitutive d’une obligation de service. Cependant cette jurisprudence récente n’a pas été confirmée depuis lors.

III) Activités inclues au sein de leurs obligations de service

A l’inverse certaines activités constituent, selon la jurisprudence, une obligation de service hebdomadaire ou l’accessoire nécessaire d’une telle obligation.

Tel est le cas notamment des heures consacrées à la préparation d’activités d’enseignement. Le Conseil d’Etat a précisé que « les heures consacrées à la préparation d’activités d’assistance et d’enseignement, laquelle constitue l’accessoire nécessaire des obligations de service hebdomadaire incombant aux assistants… » ne peuvent être qualifiées d’heures supplémentaires (CE 16 novembre 2009).
A ce titre et par extension à l’ensemble des enseignants artistiques, les heures de préparation entrent dans le cadre de leur temps de travail et ne peuvent donner lieu au versement d’indemnités supplémentaires.

Conclusion :
Au vu de ces différents éléments, le syndicat UNDC (Union Nationale et syndicale des Directeurs de Conservatoires) a établi une illustration de la répartition des activités des enseignants artistiques.

Pour un assistant ou un assistant spécialisé d’enseignement artistique :
Activité d’enseignement 20h x 35 semaines = 700h
Préparation des cours sur 35 semaines et travail personnel du corps et de l’instrument sur 46 semaines = 714h
Participation à l’encadrement de l’action culturelle de l’établissement (encadrement des étudiants pour la préparation des auditions, de leurs concerts…) 1h x 35 semaines = 35h
Travail de recherche et de suivi de l’activité musicale, chorégraphique et théâtrale 1h x 46 semaines = 46h
Préparation et participation aux différentes évaluations (notation annuelle des agents, fin de cycle, entrée et sortie au CNR…), à l’année = 57h
Concertation pédagogique (réunion de département, réunions plénières, groupe de travail sur des projets…) 3h / mois sur dix mois = 30h
Activité de conseil et de ressources auprès des élèves, de leur famille, du milieu associatif et professionnel (orientation, appui technique, choix de programmes et projets, …), par tous moyens (téléphone, RDV…) 2,5h / mois sur dix mois = 25h
TOTAL : 1607 heures

Pour un professeur d’enseignement artistique en situation d’enseignement :
Activité d’enseignement 16h x 35 semaines = 560h
Préparation des cours sur 35 semaines et travail personnel du corps et de l’instrument sur 46 semaines = 794h
Participation à l’encadrement de l’action culturelle de l’établissement (encadrement des étudiants pour la préparation des auditions, de leurs concerts…) 1,5h/mois sur 35 semaines = 52h
Travail de recherche et de suivi de l’activité musicale, chorégraphique et théâtrale 1,5h / mois sur 46 semaines = 69h
Préparation et participation aux différentes évaluations (notation annuelle des agents, fin de cycle, entrée et sortie au CNR…), à l’année = 67h
Concertation pédagogique (réunion de département, réunions plénières, groupe de travail sur des projets…) 3,5h / mois sur dix mois = 35h
Activité de conseil et de ressources auprès des élèves, de leur famille, du milieu associatif et professionnel (orientation, appui technique, choix de programmes et projets, …), par tous moyens (téléphone, RDV…) 3h / mois sur dix mois = 30h




Décret n°85-1250 du 26 novembre 1985 relatif aux congés annuels des fonctionnaires territoriaux.

Article 1
« Tout fonctionnaire territorial en activité a droit, dans les conditions et sous les réserves précisées aux articles ci-après, pour une année de service accompli du 1er janvier au 31 décembre, à un congé annuel d'une durée égale à cinq fois ses obligations hebdomadaires de service. Cette durée est appréciée en nombre de jours effectivement ouvrés.
Les congés prévus à l'article 57 et au troisième alinéa de l'article 74 de la loi n° 84-53 du 26 janvier 1984 sont considérés, pour l'application de cette disposition, comme service accompli.
Un jour de congé supplémentaire est attribué au fonctionnaire dont le nombre de jours de congé pris en dehors de la période du 1er mai au 31 octobre est de cinq, six ou sept jours ; il est attribué un deuxième jour de congé supplémentaire lorsque ce nombre est au moins égal à huit jours. »
Loi n°84-53 du 26 janvier 1984 portant dispositions statutaires relatives à la fonction publique territoriale (1).

Article 7-1 Modifié par LOI n°2010-751 du 5 juillet 2010 - art. 19
« Les règles relatives à la définition, à la durée et à l'aménagement du temps de travail des agents des collectivités territoriales et des établissements publics mentionnés au premier alinéa de l'article 2 sont fixées par la collectivité ou l'établissement, dans les limites applicables aux agents de l'Etat, en tenant compte de la spécificité des missions exercées par ces collectivités ou établissements.
Un décret en Conseil d'Etat détermine les conditions d'application du premier alinéa. Ce décret prévoit les conditions dans lesquelles la collectivité ou l'établissement peut, par délibération, proposer une compensation financière à ses agents, d'un montant identique à celle dont peuvent bénéficier les agents de l'Etat, en contrepartie des jours inscrits à leur compte épargne-temps.
Les régimes de travail mis en place antérieurement à l'entrée en vigueur de la loi n° 2001-2 du 3 janvier 2001 relative à la résorption de l'emploi précaire et à la modernisation du recrutement dans la fonction publique ainsi qu'au temps de travail dans la fonction publique territoriale peuvent être maintenus en application par décision expresse de l'organe délibérant de la collectivité ou de l'établissement prise après avis du comité technique, sauf s'ils comportent des dispositions contraires aux garanties minimales applicables en matière de durée et d'aménagement du temps de travail. »

Décret n°2000-815 du 25 août 2000 relatif à l'aménagement et à la réduction du temps de travail dans la fonction publique de l'Etat et dans la magistrature.

Article 1 Modifié par Décret n°2004-1307 du 26 novembre 2004 - art. 1 JORF 30 novembre 2004 en vigueur le 1er janvier 2005
« La durée du travail effectif est fixée à trente-cinq heures par semaine dans les services et établissements publics administratifs de l'Etat ainsi que dans les établissements publics locaux d'enseignement.
Le décompte du temps de travail est réalisé sur la base d'une durée annuelle de travail effectif de 1 607 heures maximum, sans préjudice des heures supplémentaires susceptibles d'être effectuées.
Cette durée annuelle peut être réduite, par arrêté du ministre intéressé, du ministre chargé de la fonction publique et du ministre chargé du budget, pris après avis du comité technique paritaire ministériel, et le cas échéant du comité d'hygiène et de sécurité, pour tenir compte des sujétions liées à la nature des missions et à la définition des cycles de travail qui en résultent, et notamment en cas de travail de nuit, de travail le dimanche, de travail en horaires décalés, de travail en équipes, de modulation importante du cycle de travail, ou de travaux pénibles ou dangereux. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
papabodi



Nombre de messages : 3
Localisation : Hauts-de-Seine (92)
Date d'inscription : 13/09/2010

MessageSujet: Re: Congés des Profs de musique dans vos collectivités ?   Lun 22 Nov - 12:30

Problème épineux et, effectivement, très (trop !) souvent abordé selon les collectivités.

@ célinette : dans encore un bon nombre de Conservatoires que je connais, cela fonctionne comme chez vous. En tout cas chez nous, c'est ainsi.
Mais ça nous pend + ou - au nez, je pense. Il est même question de nous trouver "qq.ch. à faire" durant les vacances. Mais, pour l'instant, ça se reporte.

@ colargol : merci beaucoup pour ce retour, très instructif. Le travail effectué par votre juriste mérite réflexion, c'est le moins qu'on puisse dire !
Qu'elle en soit remerciée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
célinette



Nombre de messages : 14
Date d'inscription : 05/06/2008

MessageSujet: Re: Congés des Profs de musique dans vos collectivités ?   Lun 29 Nov - 14:35

Merci pour vos réponses, l'affaire est en cours, je vous tiens informé. santa
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DGS85.1250



Nombre de messages : 1
Date d'inscription : 07/05/2011

MessageSujet: profs musique et congés scolaires   Sam 7 Mai - 17:22

Bonjour
J'ai trouvé ce texte très intéressant sur le même sujet:
http://pagesperso-orange.fr/sampl/conges_scolaires.htm
qu'en pensez vous?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DAMOCLES



Nombre de messages : 1
Date d'inscription : 09/04/2011

MessageSujet: Re: Congés des Profs de musique dans vos collectivités ?   Mer 11 Mai - 9:59

bonjour

La troisième partie du code de la fonction publique fixe les règles pour les agents territoriaux. Pour vous éviter de trop chercher, je vous donne les références qui ne sont contestables par personne sauf à faire grève pour sauver un statut permettant de cumuler des emplois dans des conditions obscures, de tordre les règles juridiques et de ne pas être équitable envers les autres fonctionnaires.

Code DALLOZ - édition 2011. Page 1306 pour la lecture du Décret n°85-1250 du 26 novembre 1985. Lire l'article 1er sur les conditions et le 4 point (...l'absence de service ne peut excéder 31 jours consécutifs... Ils bénéficient de deux mois d'été !)

Pas d'indication concernant la filière culturelle ou de dérogation sur les enseignants.

Page 1301 - CONGES ANNUELS - le 4ème point concerne une réponse ministérielle n°5100 " Toutefois, ils (les PEA ou ASEA) peuvent assurer des cours d'initiation musicale dans le cadre des activités d'un centre de loisirs municipal pendant les vacances scolaires..."

Il est inscrit nulle part sur le code de la route que les PEA doivent stopper à un feu rouge. C'est un pré-requis qui s'impose à tous car nul n'est censé ignorer la loi. Le discours consiste à supposer que puisque rien n'est précisé sur les PEA, ils peuvent passer au rouge, parce que c'est de l'art brut !

Soit l'ensemble des territoriaux ont 16 semaines de CP, soit ils se plient aux règles... Rien ne les obligent à rester fonctionnaire pour ouvrir une école privée.

Je peux également transmettre les réponses ministérielles et très récentes sur les droits à congé des PEA et ASEA qui ne souffrent d'aucune interprétation contraire au décret 85-1250.

Clairement, cette situation doit cesser pour mettre de l'équité entre les filières de la FPT et les élus doivent appliquer la loi.

salutations
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fonc85-1250



Nombre de messages : 22
Date d'inscription : 11/05/2011

MessageSujet: en réponse à DGS85-1250   Mer 11 Mai - 23:11

Concernant le lien que nous propose DGS85-1250, l'historique COLLECTIF85-1250 vous propose cette analyse contradictoire et "SAMPLée" :

LES 35 HEURES : PAS POUR NOUS

Nous confirmons, vous travaillez 16 heures par semaine. C'est une revendication que vous avez obtenu bien avant le passage au 35 heures. Elle est légitime puisque le législateur, dans sa sagesse, a considéré que vous deviez bénéficier de 19 heures pour préparer vos cours... sur 46 semaines.

Le Ministère de l'Education Nationale Artistique (ENA) imposant à tous les enfants une présence obligatoire dans les écoles de musique MUNICIPALES agréées ou non... n'existe pas, sauf dans vos têtes. En outre, le conservatoire est soumis au bon vouloir des usagers et limité en terme de places, d'instruments ou de volonté politique TERRITORIALE.

ARTT : PAS POUR NOUS

C'est vrai, comme pour les vacances scolaires suivant le décret 85-1250 concernant le droit à congé des fonctionnaires territoriaux.

L'EQUITE : PAS POUR NOUS

Le législateur avait déjà agi en votre faveur préalablement aux réformes concernant la société entière. Votre statut est réglementé et le Conseil d'Etat sanctionne les collectivités sur ce sujet, mais il précise également que les 19 heures sont l'élément accessoire indispensable pour préparer vos cours, sans toutefois, être obligé d'être présent sur votre lieu de travail. Il y a pire comme statut réglementé.

Les temps de préparation et de suivi des élèves

Que des PEA se plaignent de trop travailler, comme l'ensemble des français, est une revendication ancienne et intégrée dans l'inconscient collectif faisant le charme de notre pays. En revanche, l'arrêté de 1981 calqué sur les enseignants de l'EN reste introuvable. Il est à noter que la FPT voit le jour en 1984 mais passons.

Des différences sensibles constatées entre collectivités

Les élus de Cognac se rappellent encore de leur souhait d'ouvrir le conservatoire pendant 3 semaines lors des vacances scolaires. Les PEA sont très attachés à leur confort et n'hésitent à se servir de parents comme relais d'opinion et d'asséner des évidences douteuses. Il est vrai que les périodes scolaires sont propices pour cumuler des emplois ou pour entreprendre des projets artistiques très personnels valorisant l'ego. L'idée consiste à dire que c'est pour le bien des élèves de vendre des disques ou faire des spectacles afin d'être plus performant en cours ! Un peu moins de 3% des usagers finissent professionnels - le taux est peut-être identique pour les usagers des bibliothèques municipales souhaitant devenir écrivain ?

Disparités entre collectivités pour le temps de travail de travail et les congés

Les élus doivent respecter la loi. C'est un des piliers de notre démocratie. Vous pouvez faire en sorte de changer la loi en devenant des représentants nationaux mais il est inutile de vous fier à l'illégalité des pratiques locales. C'est une volonté territoriale qui instaure le dispositif CHAM, en aucun cas, il est imposé par l'EN. En outre, le Ministère de la Culture impose un cursus calqué sur l'année scolaire pour délivrer un agrément. Tremblez face aux inspections....
Il n'est pas en droit d'imposer un mode de fonctionnement sur le principe de la libre organisation des collectivités territoriales (qui ne doivent pas se dédouaner du code de la fonction publique et des autres réglementations légales). Rien n'empêche, et le législateur le souligne de façon récurrente, de mettre en place un cursus spécifique aux vacances scolaires.

Nécessité des congés scolaires

Et bien... non pour l'intérêt des usagers et l'efficience du service public de proximité, puisque vous ne donnez pas l'occasion à un public différent de participer à des sessions artistiques originales et oui... si l'on considère que ce temps est consacré à l'intérêt personnel de l'agent qui se transforme en artiste pour oublier son choix de vie et son statut de fonctionnaire territorial. Les multiples sites web personnels des agents renommés au sein des conservatoires mesurent l'enthousiasme à vendre des disques ou autres prestations artistiques. Le confort du traitement mensuel du fonctionnaire (cumulé parfois, par un 13ème mois... dommage pour les professeurs des écoles qui n'ont rien) est sûrement nécessaire en temps de vache maigre dans le milieu culturel. C'est une conception original du service public et de sa façon de le servir.

Respect des missions

Il faudrait comprendre ? il y a homonymie avec les enseignants de l'EN ou non ? Nous connaissons la réponse. Il n'y a rien de comparable. Pas le même employeur, pas le même public, pas le même traitement lorsque l'on considère les actions sociales spécifiques à chaque collectivité et les primes de fin d'année inexistante à l'EN. Pas le même enjeu pour l'enfant fréquentant l'école de la République et la fanfare municipale. La mission d'un PEA est claire, enseigner la musique sur 46 semaines sur la base de son temps réglementé. C'était déjà inscrit dans le code de la fonction publique, il ne fallait pas se tromper de concours.


Exemple à suivre

respecter la loi.

Une heure de cours nécessite combien de temps de travail en tout ?

Le législateur a déjà répondu et le Conseil d'Etat l'a confirmé le 16 novembre 2009. Pour le PEA (cadre A) 19 heures sur une semaine pour 16 heures de face à face pour un temps plein. Votre exemple concernant la commune du Gard est parfaitement illégal - Arrêt - commune de Ludres.

Principe de parité entre fonctions publiques

Nous pouvons vous transmettre une délibération municipale sur 46 semaines qui ne sera pas entachée d'irrégularité. La grille des Attachés territoriaux est calquée sur la grille indiciaire des PEA et comme vous pouvez le constater, nous ne sommes pas de bons pédagogues.

Apparition du chiffre 36

Apparition du décret 85-1250 et on gagne, c'est un décret et nous avons déjà répondu ci-dessus.

Petit rappel, les heures supplémentaires sont à l'initiative de la collectivité et par délégation, du chef de service. Ce n'est pas un droit. Un service public efficient n'a pas besoin de fournir des heures supplémentaires aux agents.

Nous sommes déjà annualisés et lissés

Nous comprenons votre jalousie à l'égard des fonctionnaires de l'Education Nationale et vous pouvez tenter de passer le CAPES. Vous ne payez rien, vous adaptez le statut de la FPT selon vos propres règles en instaurant un climat de terreur.

Temps non complet

Nous ne doutons pas qu'il faudrait un DRH au sein des conservatoires qui soit issu de la filière administrative pour vérifier la réalité du service accompli, la vérification des présences et le suivi du cumul d'emploi, surtout sur les activités liés aux oeuvres de l'esprit. Le cumul par un PEA/ASEA sur plusieurs collectivités a pour effet mécanique d'empêcher la titularisation d'un agent de ce cadre d'emploi. Vous sciez la branche et clamer en coeur "après moi le déluge et en attendant, laissez nous faire"

35 semaines de travail dans le privé - pas de 35 heures non plus.

Bien. Allez dans le privé dans ce cas.

Equité entre agents - le matériel professionnel

Du débat, jaillit la lumière. La collectivité doit assumer l'achat de votre outil de travail. Nous sommes à vos côtés avant que vous partiez régulièrement en vacances.

Equité entre agents - documentation, archives, informatique

Du débat jaillit la lumière. Un service public doit assumer son fonctionnement et apporter les ressources nécessaires aux usagers (nous comprenons que vous soyez centrés sur vous même mais nous axons nos objectifs vers le public touché). Dans ce sens, il convient préalablement de fixer les aspirations des élus d'un territoire concernant l'enseignement artistique, ils peuvent être ambitieux ou malheureusement imaginé dans un contexte budgétaire contraint. Nous pourrons reprendre ce débat quand vous serez rentrés de vacances.

Equité entre agents - emplois à temps non complet

Du débat jaillit la lumière. Une direction qui ne soit pas issue de la filière culturelle s'impose au sein des structures d'enseignement artistique. Nous sommes mélomanes et habiles dans le traitement légal des emplois de la FPT. Nous sommes aussi en réseau entre DGS et nous pouvons solutionner vos tracasseries administratives.Toutefois, désolé si votre cadre de vie que vous tentez de nous imposer, soit soumis aux règles de la République.

Equité entre agents - le recrutement

L'enseignement artistique fait partie d'un projet de territoire et notre rôle (le Collectif 85-1250) est de démontrer aux élus qu'un équipement culturel se développe et ne doit pas répondre à une demande brutale. Ma fille veut faire du piano... Monsieur le Maire, trouvez un professeur. Si nous sortions collectivement de nos postures, vous auriez des alliés de poids plutôt que de développer un imaginaire de victime dotée d'une grosse caisse.

Equité entre agents - la titularisation

Du débat jaillit la lumière. Vous avez parfaitement raison et nous vous invitons à réfléchir ensemble pour faire cesser des pratiques scandaleuses. Ceci dit, vous devrez vous soumettre à une discipline nécessaire au développement d'une stratégie culturelle où un refus ne devra pas être interprété comme une immonde provocation concernant votre talent personnel. C'est un travail de longue haleine et collectif au sein d'une administration soumise aux élections et aux changements. Nous sommes toutefois responsables de la continuité du service public et nous devons en assurer sa sauvegarde, au delà des alternances.

Equité entre agents - les diplômes

Nous vous invitons à retourner faire votre stage d'intégration au CNFPT pour vous rendre compte que tous les titularisations de la Cat. A ou B sont soumis à concours. Nous ne développerons pas davantage pour ne pas vous blâmer ou pour vous laisser le temps de reprendre votre respiration.

Nous avons, en outre, bien reçu votre carte postale pendant que votre situation administrative n'était pas définie ! Vous n'étiez pas en congé ? pas en maladie ? pas mis à disposition ?.... Nous n'osons pas imaginer un abandon de poste toléré par l'administration et l'autorité territoriale.... pourtant !

Equité entre agents - les années d'études

Nous vous remercions. Malheureusement, vous ne pouvez pas transférer la charge de votre investissement sur la fonction publique, à moins d'imaginer que, "tout petit déjà", vous rêviez de devenir fonctionnaire pendant que votre professeur de tuba à coulisse vous martyrisez. Nous parlons de droit, vous nous parlez de vous. Un ASEA est un cadre intermédiaire de catégorie B... ne l'oublions pas. Encore une fois, vous aviez le choix d'ouvrir votre propre école soumise à vos propres règles.

Equité entre agents - les contraintes d'emploi du temps

Vous avez remarquez les routes déneigées ? C'est un processus chimique permettant au bitume de se déneiger tout seul inventé par un chef d'orchestre... En effet, il serait inconcevable d'imaginer que des êtres humains (qui probablement ne savent pas lire une partition) puissent se lever le matin dans le froid, pour conduire une machine monstrueuse incapable de produire un fa dièse. Nous compatissons à votre douleur méritant forcément 16 semaines de congés annuels.

Equité entre agents - notre seule compensation

Nous sommes à vos côtés. Abrogeons le décret 85-1250 et bénéficions tous de 16 semaines pour nous retrouver. La portée de cet argument nous a fait monter les larmes aux yeux et prendre conscience de l'horreur de nos attaques. Au fait, qui va concevoir le budget pour financer votre établissement pendant que tous les fonctionnaires français seront en vacances pour assister à votre concert ? Il faut l'avis des sociologues ?

Equité entre agents - changement de service et mutations

Le temps partiel n'est pas un droit...déjà, c'est une faveur (hormis les 3 premières années d'un enfant pour un parent qui le souhaite). Le reste de l'argument est un pré-requis qu'il fallait intégrer avant de devenir fonctionnaire. C'est un nouveau transfert de charge que nous ne souhaitons pas assumer pour vous.

Equité entre agents - autres disposition

Devant tant de souffrance et de mépris. Partir, semble la solution la plus digne. En effet, en être réduit à ramener... "ses piles". Plus sérieusement, que répondre à "on ne peut pas avoir le beurre et l'argent du beurre" (ne vous inquiétez pas, vous disposez des deux actuellement). Rien ne vous empêche de partir pendant les périodes scolaires (d'ailleurs, vous ne vous en privez pas, pour effectuer des concerts ou des spectacles), vous n'êtes pas soumis comme une ATSEM dans une maternelle ou un enseignant de l'EN face à un programme ayant réellement un enjeu d'un tout autre ordre que de souffler dans un basson. C'est une organisation que nous savons gérer, ainsi que le traumatisme de l'enfant lié à votre absence.

Lorsque vous travaillerez sur 46 semaines, la revendication du compte épargne temps pourra être envisagée.

Le temps de travail rémunéré... et celui qui ne l'est pas

On ne vous a rien demandé. C'est parfois un mal nécessaire pour que les élus imaginent réellement le coût d'un service et les moyens de leurs ambitions. Nous n'avons pas la même logique et vous tentez de nous persuader que vous êtes plus dévoués que l'ensemble des fonctionnaires. Réveillez-vous et agissez avec nous en comprenant notre stratégie. Pensez également à respirer.

Conscience professionnelle - trop c'est trop

On peut se reporter à François 1er aussi, si nous devions remonter le temps franchement. Ce n'est pas un hasard, si dans le mot conservatoire, il y a le mot "conserve". L'adaptabilité est une donnée essentielle dans l'esprit d'un fonctionnaire territorial. Ce n'est pas en vous retranchant dans des postures égocentriques de diva que nous serons en capacité de développer l'enseignement artistique sur un territoire.

L'unanimité des enseignants

C'est vrai, nous serons contents et nous souhaitons sincèrement que vous appréciez cette affirmation. Nous répondons ainsi à votre cahier des charges consistant à nous imaginer en parfait réactionnaire intransigeant (nonobstant, le collectif 85-1250 est composé également de fonctionnaire qui n'assument pas cette horrible mission de DGS ou DRH).

Annualisation et lissage (BIS)

Vous n'êtes pas Enseignant à l'Education Nationale. Nous sommes désolé de vous annoncer, aussi brutalement, cette mauvaise nouvelle. Un Maire n'est pas Ministre, une cuillère à café n'est pas une fourchette, si ma tante en avait...

Vos rémunérations dépassent de loin les enseignant de l'EN, vos conditions de travail sont incomparables ou allez enseigner dans un collège... La grille des PEA est identique à celle des Attachés territoriaux qui travaillent sur 46 semaines et "35" heures par semaines comme les autres métiers des filières de la FPT. Vos possibilités de cumuler des emplois est sans commune mesure. Oui, il est temps de siffler la fin de la récréation et d'évaluer la finalité des conservatoires.

La casse du service public

Oui, nous sommes suffisamment irresponsables pour oeuvrer dans cette voie. Nous pourrions peut-être parler des usagers avant de lister l'ensemble de vos angoisses et de vos prédictions apocalyptiques. Connaissez-vous les contraintes liées à la gestion d'une collectivité locale avant d'imaginer un complot basé sur la jalousie et l'ignorance de vos métiers, par des profanes en musique, danse ou théâtre ?
Vous n'avez pas le monopole de la transmission et de l'importance d'une politique culturelle pour notre pays. Vous vous positionnez en gardien du temple du savoir artistique autoproclamé face à la menace administrative. Depuis quand l'art, joue-t-il un rôle de régulation sociale et empêche l'obscurantisme ? un peu d'humilité et de respiration.

Un métier méconnu

Nous ne pensons pas vous méconnaître ou vous manquer de respect mais lorsque vous dépassez la ligne, nous vous mettons face à vos contradictions. Vous n'avez pas anticipé la fin du monopole détenu par l'instituteur du village, le notable ou le curé. Vous pensez être titulaire d'un savoir sacré qui vous autorise à rester dans une posture de Maître persuadé de son bon droit et seul habilité à juger, sans daigner entendre le son d'une remarque qui oserait remettre en cause votre statut de demi dieu de la fanfare.

Hors de vos murs, il y a la terre qui tourne et des pratiques culturelles qui évoluent.

Nous pouvons être d'accord sur le traitement politique de l'enseignement artistique et la bonne gestion des moyens. Mais, cela nécessite une entente avec des collègues et une culture administrative que vous rejetez ou pire, que vous ignorez totalement en mettant en avant l'idée que l'artiste est différent du tout venant. C'est votre choix, mais assumez le dans ce cas ! et proposez votre univers dans un cadre où vous n'aurez de compte à rendre à personne.

Nous n'apporterons pas de commentaires sur vos revendications et concernant vos violons, nous ne sommes pas sûrs que vous soyez tous accordés.

Pour le débat national, nous sommes prêt à ne pas stigmatiser les pratiques d'un conservatoire localement mais de porter cette question au niveau national. Nous sommes conscient de votre force sur une ville isolée en jouant la carte de la victime, avec l'appuie de parents d'élèves. Nous serons vigilant.

Un vaste débat mettra en lumière des pratiques que vous aurez loisir à justifier, dans un contexte où collectivement nous faisons des efforts.

Egalement, nous porterons nos idées sur le net avec des moyens encore rudimentaires mais nous pensons être inventifs.

Nous avons une autre idée de l'enseignement artistique public, ne mettant pas en avant le serviteur séditieux valorisant son nombril, mais en souhaitant que l'usager ne souffre pas de la logorrhée syndicale rêvant au retour d'une France moyenâgeuse ou centralisée.

Nous vous souhaitons bonne chance pour sauvegarder cet usage parfaitement illégal consistant à bénéficier des vacances scolaires mais sachez que nous nous projetons au delà de cette simple question d'équité.

Bien cordialement

LE COLLECTIF 85-1250
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
colargol



Nombre de messages : 765
Date d'inscription : 20/04/2009

MessageSujet: Re: Congés des Profs de musique dans vos collectivités ?   Jeu 12 Mai - 8:03

+++ Le Collectif :D :D :D
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fonc85-1250



Nombre de messages : 22
Date d'inscription : 11/05/2011

MessageSujet: LE COLLECTIF 85-1250 Versus La cité de la Musique   Lun 16 Mai - 19:02

(Visible) sur le site de la cité de la musique :

Question du COLLECTIF

Bonjour,

Afin d'assurer une équité entre les filières de la fonction publique territoriale, nous souhaitons comprendre pourquoi dans les conservatoires français, le décret 85-1250 de la troisième partie du code de la Fonction Publique, semble ne pas être appliqué aux PEA ou ASEA.

L'ensemble des réponses ministérielles sur ce sujet stipulent de façon récurrente, que les enseignants territoriaux ne bénéficient pas d'un régime dérogatoire.

Sommes-nous encore dans un état de droit ?

LE COLLECTIF 85-1250

Contact :

* fonc85-1250
* fonc85-1250@hotmail.fr


Réponse de la Cité du 16/05/2011

Nous avons bien relevé ici même que les PEA et ASEA bénéficient des congés scolaires, position soutenue notamment par l'Union nationale des directeurs de conservatoires - UNDC (cf. Lettre électronique n° 14 de l'UNDC).

Nous avons également rappelé que le décret 85-1250 du 26 novembre 1985 relatif aux congés annuels des fonctionnaires territoriaux ne fait mention d'aucune dérogations en ce qui concerne les congés annuels, et qu'en conséquence ASEA et PEA ont en principe droit, comme tout agent de la FPT, à 5 semaines de congés payés.

Nous avons également rappelé que les missions des ASEA et PEA sont fixées par les décrets 91-859 et 91-857 du 2 septembre 1991 qui stipulent ceci :


- les ASEA sont chargés de tâches d'enseignement dans les conservatoires à rayonnement régional, départemental, communal ou intercommunal classés et les établissements d'enseignement de la musique ;
- les PEA exercent leurs fonctions dans les conservatoires à rayonnement régional, départemental, communal ou intercommunal classés par l'Etat.

L'activité des conservatoires étant stoppée durant les vacances scolaires, il est difficile aux ASEA et PEA de poursuivre les fonctions prévues dans leur statut dans ces périodes.

Voici brièvement exposées les données du problème.

Contact :

* moderateur
* moderateur@cite-musique.fr

Réponse du COLLECTIF

Cher Modérateur, nous vous remercions pour votre réponse.

Néanmoins, la mise en valeur de l'UNDC (pourquoi pas le SAMPL ?) nous semble pour le moins partisane...

La position soutenue par l'UNDC est ubuesque. Leur note met en avant l’homonymie supposée avec le statut des enseignants de l'Education Nationale en puisant dans des réserves juridiques douteuses. Par exemple, un vieux décret abrogé concernant l'enseignement... en Indochine !

En outre, elle organise un temps de travail aberrant en proposant une annualisation pourtant interdite dans ce cadre d'emploi. C'est une analyse qui passe du « coq à l'âne » pour tenter de valider un usage illégal, en fonction de « cases » juridiques opportunes et sans fondement.

L'activité des conservatoires est stoppée ? Et celle des écoles de musique agréées ou non ? Voilà une affirmation étonnante ! L'activité des agents concernés cesse pour autant ? (Ou ces périodes leurs permettent-elles de cumuler des emplois en oubliant l'intérêt général, en dehors des contraintes cumulatives des autres filières ?...)

Pourtant, RIEN n'interdit à une collectivité d'organiser un service sur 46 semaines, en prévoyant, comme le législateur le souligne, une période scolaire répondant au cursus imaginé (et sur le choix de la collectivité) par le MCC et un cursus alternatif et original sur les périodes de vacances scolaires.

Dans tous les cas, la Loi existe et elle est rappelée par les Ministres questionnés, sans ambiguïté. Ou alors, on peut légitimement considérer que les conservatoires ne sont soumis qu'à leurs propres règles (élection des coordonnateurs par leurs pairs ! Existence de conseil d'établissement ou d'organe de gestion interne, organisation empirique des nombreuses absences des professeurs...) en dehors d'un contrôle administratif territorial rigoureux (et hors de la filière culturelle).

Suivant la logique implacable de l'UNDC, un policier municipal serait un policier national !... Un maître nageur ou un éducateur sportif territorial (dépendant également du calendrier scolaire) pourraient bénéficier de cet usage. Une ATSEM ou un animateur périscolaire, également....

Par extension, la société entière (secteur public ou privé) est soumise au rythme scolaire et nous pourrions décréter la France en vacances pour accomplir, sans contraintes, nos loisirs rémunérés ou non ! Dans ce cas, nous sommes tous d'accord.

L'UNDC entretient une légende sans fondement légal et induit par conséquent les usagers de ce service vers le bienfondé d'une posture illégale. Le SAMPL ne fait vraiment pas mieux...

Il ne faudrait pas confondre revendications syndicales honteuses pour l'ensemble de la FPT et respect de la Loi.

Comptant sur votre réponse éclairée,

LE COLLECTIF 85-1250
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fonc85-1250



Nombre de messages : 22
Date d'inscription : 11/05/2011

MessageSujet: COLARGOL   Mar 17 Mai - 17:03

Merci pour votre soutien colargol !

Que pensez-vous de l'organisation du temps de travail proposé par l'UNDC ?

1. C'est une annualisation qui est normalement interdite dans ce cadre d'emploi.
2. C'est un temps de travail sur mesure et impossible à vérifier pour la collectivité.
3. Elle permet de bénéficier de plus de 31 jours de CP en été et c'est contraire au décret 85-1250
4. Quelle est la position statutaire de l'agent pendant les jours d'absence ?

Le collectif 85-1250
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
julio27



Nombre de messages : 1
Date d'inscription : 22/05/2011

MessageSujet: Re: Congés des Profs de musique dans vos collectivités ?   Lun 23 Mai - 0:04

Vous avez raison, les professeurs de musique sont des fainéants...

Ils ne travaillent pas assez, il faut 35 heures de cours, et il feront 8h à 12h 14h à 17h, oups les enfants sont à l'école... alors de 17h à minuit.

- Bonjour madame, votre enfant veut commencer la trompette, j'ai une place disponible à 23h30... Quoi! vous voulez une démonstration! désolé, ce n'est pas compris dans mes 35 heures. Je ne suis pas musicien, je suis professeur de musique. Vous pouvez vérifier, c'est la loi qui le dit.

Il faut les mêmes régles pour tous, 46 semaines de travail, on enlève les vacances scolaires.

- Que se passe-t-il Monsieur le Directeur?
- Le professeur de clarinette a posé ces congés pendant les examens de fin d'année, le professeur de piano à pris 3 jours alors qu'il devait accompagner la chorale, et celui de saxophone a posé ces congés tous les mercredi pendant 4 mois.


Bon, ils prendront leurs congés quand on leur dira de les prendre et ils les prendront... pendant les vacances scolaires. Et si pendant l'été, les élèves partent en vacances, les professeurs de musique iront déneiger les routes.

Maintenant c'est équitable.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lalunenoire



Nombre de messages : 1
Date d'inscription : 23/05/2011

MessageSujet: Re: Congés des Profs de musique dans vos collectivités ?   Lun 23 Mai - 12:29

Bonjour,

je ne voudrais surtout pas remettre en cause vos talents de pédagogue, mais le
«  milieu de catégorie B » que je suis a du mal à comprendre certains éléments de ce que vous appeler une « analyse contradictoire ».


1)Dans un souci d'équité vous souhaitez faire travailler les ASEA 39h par semaine et sur 46 semaines par an contre 35 pour les autres fonctionnaires...je vous avoue avoir du mal à comprendre.
Concernant les 19 h de préparation je ne les vois pas apparaître dans les décrets d'application portant statuts particuliers des ASEA et PEA.

2)Dans bon nombre de conservatoires, il y a déjà en plus du directeur pédagogique un directeur administratif.
Comment se fait-il que le service accompli dans ces conservatoires ne soit pas mieux vérifier qu'ailleurs selon vous?
Peut être parce que pour cela, il faut savoir: lire les notes, analyser une partition, jouer d'un instrument...
Rassurez-vous, un cadre A de la filière administrative en s'inscrivant dès aujourd'hui dans un conservatoire a toutes les chances en travaillant assidument d'acquérir toutes les compétences nécessaires au bout d'une quinzaine d'années.

3)Selon vous «  un peu moins de 3% des usagers finissent professionnels. »
Pourriez-vous me citer vos sources (je ne savais pas que l'INSEE avait fait des études sur le sujet...)
Cependant, la plupart des conservatoires étant dans le cadre des politiques culturelles établies par leurs élus, missionnés (via un projet d'établissement souvent validé en conseil municipal) à encourager et accompagner les pratiques amateurs, j'ai du mal à comprendre en quoi ce pourcentage ( s'il est exact) peut constituer un argument.


4)dans un dernier élan de pédagogie, si vous pouviez me rappeler le nom du procédé rhétorique qui consiste à caricaturer les arguments de son adversaire (voire l'adversaire lui-même) pour éviter d'y répondre sur le fond, cela me ferait très plaisir, car il semblerait que ce soit l'élément principal de votre « analyse contradictoire » décidément pleine de...contradictions!

Cordialement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fonc85-1250



Nombre de messages : 22
Date d'inscription : 11/05/2011

MessageSujet: Re: Congés des Profs de musique dans vos collectivités ?   Lun 23 Mai - 21:34

cher julio 27,

Le collectif 85-1250 vous remercie pour la qualité de votre réponse et se réjouit d'éclairer votre lanterne.

... Ils ne travaillent pas assez, il faut 35 heures de cours ...

Le statut des PEA ou ASEA pour 16 heures ou 20 heures de face à face pédagogique permet la préparation légitime des cours... SAUF, si ce temps de préparation fixé à 19 heures ou 15 heures est détourné afin de cumuler des emplois déclarés ou non, ou utilisé à élaborer des projets valorisant l'ego sous le faux prétexte d'en faire bénéficier l'élève !

Concernant vos exemples cocasses et apocalyptiques, un agent n'est pas en mesure de poser ses congés comme il l'entend. Il est soumis à la nécessité de service et à sa hiérarchie ! En effet, malheureusement pour vous, la FPT c'est un peu comme à l'armée... et ce n'est pas franchement la démocratie participative du Poitou...

Normalement, les congés sont prévus en début d'année pour l'ensemble des fonctionnaires territoriaux, avec des critères de priorité concernant les chargés de famille.

Dans un monde merveilleux où les agents se réjouissent de l'équité entre les filières, les enseignants territoriaux prendront probablement leurs congés durant les vacances scolaires comme... tous les parents ayant des enfants ! et la collectivité mettra en place des sessions différentes au cursus scolaires sur les semaines restantes.

L'HORREUR consiste à vous considérer, durant ces périodes, à l'égal de vos collègues animateurs territoriaux. Ils sont pourtant ravis du peu de considération que vous développez pour eux. Vous pourrez ainsi œuvrer pour l'intérêt général et optimiser ce service public de proximité.

Malgré toutes ces périodes de repos cumulées, vous semblez bien nerveux à l'idée de prendre conscience de la réalité de votre statut et de ses contraintes. Il ne fallait pas vous tromper de concours...

Bien cordialement.


Dernière édition par Fonc85-1250 le Lun 23 Mai - 23:26, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fonc85-1250



Nombre de messages : 22
Date d'inscription : 11/05/2011

MessageSujet: Re: Congés des Profs de musique dans vos collectivités ?   Lun 23 Mai - 22:58

Chère Lune noire,

Sur le premier point


Il n'a jamais été question de vous faire travailler 39 heures. On a relu notre texte, on n'a pas trouvé ! SAUF à considérer que 16 + 19 = 39 et dans ce cas, notre effort d'explication s'annonce rude. C'est un défi.

Concernant les heures de préparation, il ne s'agit pas d'un décret d'application mais d'un vulgaire arrêt sans prétention du Conseil d'Etat n°307 509 daté du 16 novembre 2009 stipulant que les heures liées à la préparation d'activité d'assistance et d'enseignement (cat. B mais par interprétation, valable pour le PEA) constitue l'accessoire nécessaire des obligations de service.

L'étau se resserre !

Sur le deuxième point


Dans bon nombre de conservatoire, le Directeur administratif est un PEA pourvu d'un CA de direction. Il n'y a pas de DRH sur site, issu de l'immonde filière administrative, qui serait déprimé ou retrouvé desséché devant une cafetière, d'être rester si longtemps seul dans un établissement fermé arbitrairement pour des raisons irrationnelles : les vacances scolaires.

Concernant vos capacités professionnelles, nous confirmons qu'ils vous faut 15 à 20 ans pour déchiffrer des notes et comprendre la subtilité de la musique sérielle. Pour autant, il ne faut que 9 ans pour un médecin afin de lui permettre de sauver des vies. Vous pouvez, certes, lui reprocher de n'avoir pas user du bistouri avant son passage en 6ème, quand à 11 ans, vous vous époumoniez dans un cor de chasse, en suivant mollement vos cours traditionnels.

Cette caractéristique particulière d'une double scolarité se retrouve dans les propos de sportifs de haut niveau, dans leur douce, délicate et pertinente analyse de fin de match à la télévision.

Nous jetons un voile pudique sur les consommations de produits dopants ou de bêta-bloquants opportuns, nécessaires à la pratique d'une activité commencée "tout petit déjà" afin d'éviter de casser les oreilles de son prochain dans une salle à moitié pleine.

Rassurez-vous, en vous prenant moins au sérieux, au bout d'une quinzaine d'année, vous aurez les compétences nécessaires pour avoir un semblant d'humour.

Sur le troisième point


Nous sommes d'accord. Ce chiffre apparaît régulièrement sur des bases de données à vérifier plus attentivement. C'est un autre défi, que nous relevons pour obtenir un chiffre plus fiable.

L'argument cependant, consiste à expliquer qu'un CRR - CRD ou un CRC/CRI s'inscrit sur un territoire et il convient aux élus de déterminer les objectifs de l'établissement, soumis ou non, au contrôle pédagogique du MCC.

Un conservatoire de collectivité, a-t-il vocation à former de futurs professionnels ? de bons amateurs ? Développer le plaisir de jouer de façon alternative plutôt que de transmettre la musique avec la méthode à "papa jouant du basson" en insistant benoîtement sur le déchiffrage des notes ?

On exclut pour obtenir l'élite ? On intègre au maximum au risque de baisser le niveau d'exigence ? Les questions sont nombreuses...

Sur le quatrième point


Nous sommes probablement de petits effrontés s'adressant sans vergogne, à un corps d'emploi pétri dans ses certitudes et supportant difficilement la contradiction décalée. Des cancres remettant en cause le savoir éternel et lumineux des joueurs de flûte.

Et cordialement aussi


Dernière édition par Fonc85-1250 le Lun 23 Mai - 23:32, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fonc85-1250



Nombre de messages : 22
Date d'inscription : 11/05/2011

MessageSujet: Suite de la Cité de la Musique   Lun 23 Mai - 23:13

LE COLLECTIF 85-1250 vous parlait précédemment de notre conversation virtuelle avec la Cité de la Musique concernant les "Congés des enseignants de la FPT" Rubrique Questions/Réponses....

Comme nous l'avions pressenti, notre réponse n'est malheureusement pas passée sous les fourches caudines de cette grande et belle institution.

Nous vous faisons pourtant profiter de nos échanges avec cette "cathédrale" en direct et pour le bien de la cause (toujours tu m'impressionnes avec ton Binioù...) :

Cher modérateur,

En date du 16 mai 2011, le COLLECTIF 85-1250 a posté sur le forum de la Cité de la Musique une réponse suite la vôtre, datée du 16 mai 2011 également.

Néanmoins, notre réponse n'apparait pas sur votre forum. Nous souhaiterions savoir pour quelles raisons vous décidez de nous censurer ?

En effet, quotidiennement certains syndicats, dont l'UNDC, déversent sur le net un flot de contre-vérités scandaleuses afin de défendre des pratiques que nous combattons, entre autre :

La non application du décret 85-1250 de la troisième partie du code de la Fonction Publique.

Vous l'aviez compris, le COLLECTIF 85-1250 travaille activement afin que l'équité entre les filières de la Fonction Publique Territoriale soit enfin respectée par les PEA et les ASEA, sous la responsabilité assumée des élus.

Dans notre réponse, nous doutions de votre neutralité en vous appuyant sur la diatribe de l'UNDC.
Il ne fait maintenant plus aucun de doute que vous confondez propagande syndicale et application de la Loi.
Nous trouvons cela particulièrement malheureux venant de la part d'une institution telle que la vôtre.

Savez-vous qu'en utilisant le moteur de recherche Google (le plus utilisé par les internautes), la troisième réponse concernant "congés PEA" est notre discussion suscitée ? Votre rôle de pôle de ressource nationale nous semble bien mal employé !

Pour votre information vous pourrez trouver notre discussion "non censurée" sur le forum www.naudrh.com à la question "Congés des Profs de musique dans vos collectivités ?"

Vous souhaitant bonnes recherches et comptant sur votre réponse avisée,

Le COLLECTIF 85-1250
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fonc85-1250



Nombre de messages : 22
Date d'inscription : 11/05/2011

MessageSujet: le retour des "don quichotte" de la FPT...   Mer 20 Juil - 21:33

LE COLLECTIF 85-1250 est de retour !

Désolé, mais pendant que certains préparent leurs vacances, ils restent des fonctionnaires qui travaillent.... sur 46 semaines !

Ceci dit, si vous avez pris le temps de lire les quelques messages que LE COLLECTIF 85-1250 a mis en ligne sur ce forum (nous tenons d'ailleurs à remercier le forum naudrh pour notre liberté d'expression), vous avez pu constater qu'il est très difficile de faire entendre notre voix.

Pourtant, merci au plus de 2000 personnes ayant lu ce sujet : Cela confirme que notre dossier intéresse du monde !

Pourtant, malgré les menaces, à peine déguisées, des syndicats (SAMPL/CGT en tête..), le silence des institutions, le mépris de nos collègues syndiqués ASEA et PEA, qui nous envoie une cagoule...

http://www.dz-equipement.com/images/Image/cagoule%20inter%203tr.jpg

Pour rappel, la censure du forum de la cité de la musique, le parti pris du Webmestre forumterri​torial.org, ont quelque chose de démesuré par rapport aux vilaines et apparemment anodines "attaques cybernétiques" du COLLECTIF 85-1250...

C'est un peu le pot de terre contre le pot... de vin (de Savoie ?) ???

Pour être plus clair, il existe dans notre doux pays des droits de l'Homme et du citoyens, une caste d'érudits donneurs de leçons (et pas que de flûte...) qui persistent à se prendre pour des fonctionnaires d'Etat ou des "Artistes-Enseignants" : Un titre clair riche de sens, comme "Pâtissier-Soudeur"... Avec plus de 17 ans d'études....

Il est clair que nos amis enseignants de la Fonction Publique d'Etat ont un régime parfois "enviable" pour ceux qui se sont trompés de concours... Mais ceci est un autre débat ! Même si être prof d'Histoire/Géo en 6e est certainement moins stressant que d'apprendre "la lettre à Elise" au cor de chasse.....

La FPT n'est pas la FPE ! Qu'on se le dise une bonne fois pour toutes !!
Et si ma tante en avait, et bien, pas de décret 85-1250 !!

Pourtant, certains professeurs de "levage de jambe" ou de "soufflage dans un pipeau" pensent être égaux avec nos éminents collègues de l’État : Alors on redescend sur Terre, dans notre doux pays des droits de l'Homme et tout ça...

Non, c'est non !! Fonction Publique Territoriale !! Est-ce que ça dit quelque chose à quelqu'un sur ce forum ?

LE COLLECTIF 85-1250 est persuadé que OUI ! Le FPT représente un ensemble de valeurs dans lesquels nous croyons.

Notamment une certaine idée de l'égalité de traitement.... Grand Dieu des articles et des Lois !! On entre pas dans la FPT comme dans un McDonald's .... Ou un conservatoire !

Pourtant, depuis que nous questionnons les institutions pour savoir :

Pourquoi dans l'ensemble des conservatoires français, le décret 85-1250 ne semble pas pouvoir s'appliquer pour les PEA ou ASEA ?

Notre COLLECTIF courageux dans son infâme couardise (vous vous rendez compte, un collectif se cachant derrière... un pseudonyme...) en a vu de toutes les couleurs...

La plupart du temps nous sommes, bien évidemment, comparés à la police allemande du 3e Reich...

La Culture c'est sacrée !! Et qui ose aller contre ceci devrait passer devant le tribunal de Brigitte Lahaie...

Non mais ça va bien la tête ??

Se faire traiter de fascistes, de nazis, de collabos parce que nous disons que les agents de la FPT doivent travailler sur 46 semaines ?
C'est pas un peu désespérée comme défense ?

Alors nous sommes d'accord, "on peut rire de tout... Mais pas avec tout le monde" !! (Desproges)

Certains au sein de COLLECTIF 85-1250 pensent que ces propos ne font que montrer le niveau de nos interlocuteurs.
D'autres pensent que ceci est intolérable !!

Mais nous restons solides !! Avec nos petits bras, même pas musclés à force de tapoter sur nos claviers à force d'écrire des notes de synthèse à nos élus pour leur expliquer les enjeux sociaux du développement culturel...

Car oui ! Nous croyons aux bienfaits de la diffusion culturelle, de l'enseignement artistique, de la participation et de la sauvegarde du patrimoine !

Alors, se faire traiter de nazis par des usurpateurs du savoir, trop ego-centrés pour comprendre, ne serait-ce que "enjeux" et "sociaux", et bien ça fait mal au fondement de nos valeurs.

Ce petit interlude estivale est juste ici pour "blablater" comme Pépère :

De : blablateur (tubisteacoulisse@gmail.com)
Envoyé : mer. 22/06/11 22:58
À : fonc85-1250@hotmail.fr

Monsieur ,
comme vous , je m’exprime sous un pseudonyme , c’est pratique et jouissif ,n’est-ce pas ? Quel sentiment de domination !
En même temps , je vous comprends , si vous aviez signé votre texte de votre vrai nom, vos PEA et ASEA vous auraient
fait manger vos organes reproducteurs , tellement vous leur témoignez de mépris , et d’ailleurs , un petit conseil de faux jetons au passage , ne dévoilez jamais votre identité . (respirez !! Non ! Pas par le haut !!!)
On imagine bien l’ambiance de votre collectif , tous les membres sous pseudos , n‘osant pas se dévoiler de peur qu‘un traître y adhère (salut c’est Calimero j‘aimerais m‘adresser à Winnie l‘ourson à propos de son CRR,dont il ne peut pas me dire où il est situé sinon il se fait lever……. Efficace)
Bien , visiblement ,le fait que nous ayons les vacances scolaires vous tracasse un petit peu.
soit ,
Nous acceptons de travailler pendant celles- ci , et en bons ASEA et PEA que nous sommes ,je peux vous promettre que d’ici quelques vacances (pas les notres, celles des enfants), la guitare classique ,le clavecin et la flûte à bec baroque n’auront plus de secret pour les petits des cités qui fréquentent notre centre de loisir municipale.
En revanche , vous ,les huiles de la FTP ,enfin les petits comme vous ,mais aussi les décideurs comme Messieurs les Maires ,et les intouchables comme les ministres , depuis 26 ans , vous n’avez jamais été capable de faire respecter cette fameuse équité qui vous est si chère ???????
En claire,on a travaillé plus d’un quart de siècle dans l’illégalité la plus totale, et ceci, ordonné ,organisé ,décidé par ….. Ben par VOUS entre autres ! (Ca sent la faute grave dites moi ! Respirez !!)A votre place je ne serais pas fier , d’ailleurs vous ne l’êtes pas , vous n’osez même pas vous exprimer à visage découvert ! Incompétence quand tu nous tiens !!!
Un quart de siècle à bafouer la Loi sur le dos des contribuables , c’est honteux !
Pour ma part , cette année , le seul jour où je ne suis pas allé travailler , c’est quand il a neigé toute la nuit et que la déneigeuse est passée…. à 15h30 (sûrement un DGS suicidaire ,qui avait dù dégoiser sans pseudo sur le net à propos de la pose café de 10h de ses services techniques ….. Grève ,etc….)alors que j’avais cours à 8h30,et quand enfin , cette fameuse déneigeuse est passée ,qu’elle a posé sa pelle sur la neige , j’ai entendu des Sol , des Mi , des Sib ("b" veut dire bémol ,c’est un truc qui descend la note initiale de 4 comas) , et des ….. FA # (le petit #, c’est un truc qui veut dire dieze et qui sert à monter la note de 5 comas , et mince désolé ,c'est mon côté "savoir sacré qui ressort), et oui , monsieur le Directeur ,tout son peut se traduire en notes ,Et là je me suis dit qu’avec un bon chef d’orchestre au volant , elle aurait « sonné « dix fois mieux cette machine !dMais pour me consoler ,je me suis dit qu’on aurait le temps, pendant les vacances ,(euh ,cet été,pardon monsieur le Directeur)d’apprendre le solfège à nos collègues des Services Techniques, et peut être même d’apprendre à conduire une déneigeuse ,pour les soulager .
Et pendant nos 5 semaines de congés : on continuera à aller jouer « au black » pour le mariage de la fille de tel fonctionnaire , le séminaire de telle entreprise , ( je vous fournirai ma liste de pseudos pour les dénoncer , quand vous en aurez fini avec nous) , et puis on ira faire des séances de studio , pour ces fameux mélomanes, qui pullulent sur le net ,qui se prennent pour Elvis ,et qui pour leurs 50 ans ,se "payent" un Album ,avec des vrais musiciens pour épater leurs collègues de boulot ! et flatter leur ego .Ça ne vous rappelle personne ?
Mais si , des gens comme VOUS monsieur le Directeur,mélomanes , convaincus d’avoir un talent incroyable tant qu’ ils ont la petite lumière bleue qui défile sur les paroles de Sardou, pendant la petite soirée karaoké entre amis,en quelque sorte les demi-dieux du tempo dans leurs oeuvres de l'esprit du samedi soir.
Prenez le temps de respirer , et d’ailleurs je vous engage vivement à vous inscrire au stage (10 séances de 8h) organisé cet été par votre CRC , intitulé «  la respiration, 2 mouvements indissociables » .
Des fonctionnaires comme vous ,Monsieur le DGS , dans les années
40 , vous auriez fait un ……………….. eh ben un malheur !
Et au moyen age , comment s’appelaient déjà ces types aux visages masqués qui brulaient des pauvres bougres …..ah oui , les inquisiteurs !
En tout cas , je n'aimerais pas faire partie de vos PEA et ASEA ,........... oups !?....si ça se trouve ,j’en fait partie !
Ah elle est belle la France !

Salutations


Et ben voilà... nous sommes sans mots devant tant d'éloquence ! Merci Pépère !!

Pourtant, nous continuerons notre guérilla tant que les GOLIATHS (et Pépère) nous aurons pas fait manger notre lance-pierre...

Bonnes vacances à ceux qui en ont !
Kenavo et tchôô les fonc !!

LE COLLECTIF 85-1250

PS : Pour ce qui n'ont pas vu inculture(s) 1 et 2 de Franck Lepage, une petite séance de rattrapage s'impose...

Et pour ceux qui souhaitent nous joindre :

fonc85-1250@hotmail.fr

IMPORTANT :
Pour nos amis PEA et ASEA :
Cette communication ne vous sera pas remboursée par la sécurité sociale...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pipo



Nombre de messages : 6
Date d'inscription : 29/08/2011

MessageSujet: Re: Congés des Profs de musique dans vos collectivités ?   Lun 29 Aoû - 12:56

Ce débat pourrait être des plus productif s'il n'était sans cesse pollué par le ton insupportable du collectif machin et son sens de l'onanisme sémantique.

Dommage, les éclairages, eux, ne sont pas tous dénués d'intérêt...

(J'ai bien pris le temps de tout lire car, en tant qu'ATSEA, il me reste encore une semaine de vacances, chouette ! Pom pom pom, tiens, et si j'allais me faire un petit cocktail au bord de la piscine moi...)

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
brului



Nombre de messages : 7
Date d'inscription : 01/10/2011

MessageSujet: bon oui mais   Sam 1 Oct - 8:22

alors alors
je suis titulaire en tant qu'assistant justement dans plusieurs Ecole de Musique

je tenais a dire plusieurs choses
1) il n'est nullement dit que pour la plupart des instruments(sauf piano, violon et guitare) l'enseignant est obligé de cumuler plusieurs postes dans differents conservatoires et sovent pas vraiment a coté de chez eux
je fais 3 postes
1 qui est a 55 km de chez moi
1 a 35 et 1 a 60 km

vous allez me dire pourquoi ne pas chercher plus prés : parcequ'il n'y en a pas


2) nous sommes en horaires décalées et cela n'est jamais pris en compte je finis mes cours a 23h car je commence a 15h
et oui le rythme scolaire n'est pas fait pour la pratique du sport et des activités culturelles .

3) préparation de cours oui mais , je fais aussi des auditions avec mes eleves ou mes ateliers qui n'ont jamais lieu le meme jour de cour , car seuls les week end peuvent etre des jours vacants pour tout le monde.

la journéee d'audition avec les repetitions qui vont avec ,me prennent l'equivalence a chaque fois d'un jour de cour
je ne suis pas rémunéré.
je mene des projets de l'école de musique , des actions aupres d'eleve de l'education nationale
je ne suis pas rémunéré pour ca ni compter pour des heures supp.


4) je fait un concert de prof que j'offre genereusement a ma ville
non rémunéré , c'est aussi un moyen de montrer aux eleves ou aux autres personnes les possibilités et cela a un certain niveau de nos instruments et de la musique en general

5) je fais des concerts a coté oui car je me vois mal donner des cours en faisant 50 fausses notes , et je serais incapable de demontrer ou faire écouter ce que doit faire l'eleve , ou l'inspiration dans laquelle il pourra ensuite se révéler
soit on considere la culture comme un moyen de developpement personnel soit c'est du superflux
donc je m'entraine de 2 à 3 heure par jour

6) si je ne fais pas tout ce que j'ai cité plus haut je n'ai pas d'éleve
pas d'eleve (alors tout le monde est pianiste moi j'y suis pas ), et alors quid de la diversité musicale

7)j'ai des réunions globales + des reunions de département en dehors de mes heures de cours
a raison de 2 globales et 3 pour le département minimum pour chaque année chaque réunion dure en général 2 à 3 heures
non comptabilisé


Cool je suis tres heureux de pratiquer mon métier, pour moi c'est une vocation

9)je suis obligé de pratiquer mon instrument tous les jours
et j'en pratique 3
c'est un metier ou stagner personellement est un signe sur d'echec dans l'enseignement
La passion que nous avons nous devons la communiquer a nos eleves
peu importe le niveau en face , nous devons motiver nos eleves et dans la tres tres grande majorité nous y arrivons


10 ) avec tout le respect que je porte aux animateurs , nous faisons un metier different tres different meme, nous ne sommes pas dans l'art d'occuper des enfants pdt leur temps libre
mais la musique demande amnégation travail personnel régularité dans celui ci, recherche de motivation et a tous les niveaux et de tous les instants
les resultats ne se font qu'apres des periodes prolongés de travail

montrer des instruments je veux bien, quel est le rapport avec le metier d'enseignant.je suis enseignant


11) alors oui il est vrai qu'il y a la loi en meme temps dans la gestion de l'humain ce que nous faisons tous les jours il y a aussi ce que je veux appeler le "donnant donnant"

soit on exclut ce rapport humain et alors nous ne sommes plus que des chiffres on voit a quoi ca nous mene, soit on regarde plus loin que le bout de son nez et on essait de comprendre de l'interieur
Diviser pour mieux regner c'est la bonne politique en ce moment
par contre regarder les choses positives la!!!! c'est bizarre on en parle pas

si je peux me permettre les conservatoires et ecoles de musique ont changé sur bien des points , nous sommes plus proches moins sectaires, plus a l'ecoute des eleves plus dans la relation humaine et particuliere a chaque eleve

on m' a enseigné c'etait tres dur , j'enseigne et j'éssaie de faire le maximum pour corriger ce que je considére peu appoprié a mon métier.

la seule chose que je peux vous dire c'est venez a la rencontre de ces professeurs , jugez sur le terrain

et la vous comprendrez toute l'energie et le temps non compté mis en place.
et vous verrez que finalement
si les vacances scolaires nous en profitons et qu'il n'est pas dans notre statut finalement c'est juste du rattrapage de ce que nous donnons au fil de l'année



et derniere chose encore un petit rappel pour ce qui est des concerts
vous pensez que ce qui donne envie de jouer au foot c'est un joueur de division départementale (avec tout le respect que je leur porte meme si je n'aime pas le foot)
ou c'est de voir un Zidane ou un Messi

voila
bonne journée






Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Azertyu



Nombre de messages : 1
Date d'inscription : 05/10/2011

MessageSujet: Re: Congés des Profs de musique dans vos collectivités ?   Mer 5 Oct - 19:55

Fonc85-1250 a écrit:
LE COLLECTIF 85-1250 est de retour !

Désolé, mais pendant que certains préparent leurs vacances, ils restent des fonctionnaires qui travaillent....



Trop fort, le collectif machin truc nous fait la morale pendant 3 pages et il traine sur les forums pendant son temps de travail!!

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
brului



Nombre de messages : 7
Date d'inscription : 01/10/2011

MessageSujet: plus de message   Lun 10 Oct - 12:17

je remarque que suite a mon message finalement plus de reponses
peut etre vient on de découvrir la réalité final de notre métier d'enseignant .
c'est bizarre
mais bon !!!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
brului



Nombre de messages : 7
Date d'inscription : 01/10/2011

MessageSujet: et encore plus bizarre   Lun 10 Oct - 12:19

en donc sur un autre forum dont je tairais le nom on retrouve les memes discours
par contre le modo a refusé de mettre mon explicatif
bref c'est ce que je pensais la parole n'est pas donné a tout le monde ....
merci a ce forum en tout cas car la j'ai pu témoigner
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
colargol



Nombre de messages : 765
Date d'inscription : 20/04/2009

MessageSujet: Re: Congés des Profs de musique dans vos collectivités ?   Lun 10 Oct - 12:37

Bonjour,
Quand les profs de musique admettront qu'ils sont des profs avant d'être des artistes durant leur temps de travail, ce sera un grand pas pour l'humanité.
Je rappelle que personne n'est obligé de rentrer dans la fonction publique, mais quand on y est, on en respecte les régles du jeu.
Cordialement
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
brului



Nombre de messages : 7
Date d'inscription : 01/10/2011

MessageSujet: eu   Lun 10 Oct - 13:12

rappelze moi l'intitulé de notre profession: professeur dans l'enseignement artistique c'est ca ???? non???
euh votre réponse n'a guere d'argumentation
avez vous au moins lu mon message

mais encore faudrait il que votre obscurantisme puisse s'effacer devant la realité des choses
pour l'instant vous ne faites qu'emettre une idée sans comprendre ou meme sans essayer de comprendre le fonctionnement




comment pourrais appeler ca: de la rancune et de la jalousie peut etre
mais bref l'injustice que vous citez dans vos precedents messages ne releve que de l'ignorance.

je vous dis a la place de lire des textes venez sur le terrain et constatez

mais bon .......

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
colargol



Nombre de messages : 765
Date d'inscription : 20/04/2009

MessageSujet: Re: Congés des Profs de musique dans vos collectivités ?   Lun 10 Oct - 14:28

La Fonction Publique Territoriale : difficile d'y rentrer, facile d'en sortir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Congés des Profs de musique dans vos collectivités ?   

Revenir en haut Aller en bas
 
Congés des Profs de musique dans vos collectivités ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» CONVENTION DE RECLASSEMENT PERSONNALISEE CRP
» congés payés
» congés payés et arrêt maladie
» Congé parental
» Congé création d'entreprise

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
www.naudrh.com :: Gestion administrative des ressources humaines dans la FPT :: Questions/réponses RH-
Sauter vers: